Présentation

Les données du problème sont bien connues : comment expliquer qu’en dépit de l’antisémitisme du régime de Vichy les trois quarts des juifs français aient pu échapper à la mort ? Jacques Semelin a courageusement entrepris d’affronter ce paradoxe dans une somme ambitieuse, Persécutions et entraides dans la France occupée. Comment 75 % des juifs en France ont échappé à la mort (Les Arènes-Éd. du Seuil, 2013). Sa thèse, inattendue et forte, appelle une discussion approfondie. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Robert O. Paxton et Henry Rousso la soumettent à leur examen critique. Nous les remercions, avec Jacques Semelin, de s’être prêtés à cet échange.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.