Du blasphème dans la République

par Jacques de Saint-Victor  Du même auteur

« Le cœur serré, écrit Milan Kundera, je pense au temps où Panurge ne fera plus rire. » En France, les jurons blasphématoires de Rabelais ou les impertinences cruelles de Voltaire, ce « rire hideux » dont se désolait Musset, ont longtemps été considérés comme le prix à payer pour le triomphe de la liberté. (...)



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.