Le déni postmoderne des cultures propres à un peuple

par Philippe d’Iribarne  Du même auteur

Pendant des lustres, des facteurs culturels ont été couramment mis en avant pour expliquer les difficultés de certains pays à faire vivre des institutions démocratiques, l’inégal développement économique, la persistance de poches de pauvreté dans les pays riches ou la difficulté d’intégration de populations issues de l’immigration. Vers le milieu de xxe (...)

Plan de l'article
  • Les cultures dans le projet moderne
    • Faire accéder l’humanité à la raison
    • Raison et cultures
  • La rupture postmoderne
    • Les cultures ne peuvent être que choisies et locales
    • Des sciences sociales aux médias
    • Rendre compte, malgré tout, de la diversité du monde
  • Les sources d’un déni
    • Un objet sociologique mal identifié
    • Le deuil de l’espoir en une humanité nouvelle


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.