Présentation

Le brouillage des frontières traditionnelles entre les familles politiques joue un rôle non négligeable dans le trouble actuel des démocraties. À quoi bon voter si, comme paraît le penser un nombre croissant de citoyens, les candidats en présence sont peu ou prou « tous les mêmes » – et, de surcroît, loin des préoccupations de leurs électeurs ' Mais qu’en est-il exactement ' Cette impression que les oppositions classiques n’ont plus lieu d’être est-elle fondée ' Le clivage entre droite et gauche est-il aussi dépassé qu’il est commun de le dire '

Flavien Dupuis et Marcel Gauchet reviennent sur les raisons de cette confusion apparente des repères et sur la réalité des clivages en train de se redessiner.

Parmi les facteurs qui contribuent à changer la vie démocratique, il faut faire la part de l’automatisation d’une série de processus sociaux permise par les moyens numériques. Sommes-nous en marche vers une « transdémocratie » ' L’hypothèse mérite d’être examinée, montre Maurice Merchier.

Facteur de déstabilisation plus puissant encore, la construction européenne, avec la réorganisation du système des pouvoirs qu’elle entraîne. Le fonctionnement de celui-ci n’est manifestement plus déchiffrable pour une bonne part des citoyens. Le Brexit a permis récemment d’apprécier, s’il en était besoin, l’ampleur de cette désaffection. Wolfgang Streeck met en relief la place que tient dans cette crise la politique poursuivie par les dirigeants allemands, dont on sait le poids déterminant.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.