Un « coup d’État de droit » ?

par Olivier Jouanjan  Du même auteur

À l’occasion de ce qu’il est convenu d’appeler l’« affaire Fillon », l’autorité judiciaire, c’est-à-dire les magistrats du parquet national financier, dans un premier temps, puis les juges qui ont prononcé la mise en examen du candidat à l’élection présidentielle de 2017, aurait fomenté un véritable « coup d’État de droit », pour reprendre l’heureuse (...)



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.