Fin de cycle ou fin de partie ?

par Alain Bergounioux  Du même auteur

Peu d’analystes, aujourd’hui, politologues ou journalistes, donnent un avenir au Parti socialiste. Non que celui-ci, sous un nom ou sous un autre, va cesser d’exister. Le Parti communiste et le Parti radical sont là pour le montrer. Mais, redevenir un grand parti, pivot de la vie politique comme depuis 1981, c’est autre chose. Le nouveau système politique, en effet, qui sort de la séquence (...)



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.