Diplômes : du monopole public au marché ?

par Laure-Alice Bouvier  Du même auteur

Le « monopole de la collation des grades » est une vieille affaire dans la vie de l’Université française. Ses racines remontent au Moyen Âge. Mais c’est sous le premier Empire que le contrôle de l’enseignement supérieur par l’État se trouve véritablement formalisé avec l’institution de ce monopole. Le décret du 17 mars 1808 confie tout l’enseignement à l’Université (...)

Plan de l'article
  • Permanence et renouveau du monopole étatique
  • L’impact de l’harmonisation européenne
  • L’irruption de la logique marchande
  • Les universités d’entreprise


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.