D’un « Printemps des peuples » aux autres

par Jean-Claude Caron  Du même auteur

Comme d’autres chrononymes, l’expression « Printemps des peuples » est révélatrice de la bataille de mots qui, s’emparant de l’événement, le façonne pour lui donner un sens unique, généralement celui des détenteurs de pouvoir. La fortune de l’expression est visible à l’aune des nombreuses traductions – et parfois adaptations – dont elle a été l’objet dans les (...)

Plan de l'article
  • Un printemps bien peu français
  • Un printemps essentiellement allemand
  • Réactualisations


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.