La Constitution de 1958 et le passage du temps

par Nicolas Roussellier  Du même auteur

Célébration ou contre-célébration ' Dans ce moment du soixantième anniversaire de la Constitution de 1958, aucune de ces deux attitudes ne semble devoir s’imposer d’une manière impérieuse ou évidente. Les partisans comme les adversaires de la « monarchie républicaine » doivent se faire une raison. Ils se retrouvent confrontés à un problème qui, sans être totalement (...)

Plan de l'article
  • Le passage du temps
  • Le contexte est plus fort que le texte
  • Une obsolescence programmée '
  • Au défi du benchmarking contemporain


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.