Présentation

Il y a longtemps que la « mondialisation heureuse » est derrière nous. Mais les retombées imprévues et les conséquences déstabilisatrices du processus ne cessent de s’amplifier, en provoquant des réactions qui ajoutent à l’incertitude sur sa direction. Faisant le tour de ces facteurs, Xavier Ricard Lanata s’interroge sur les conditions de sa poursuite. Changement de trajectoire en vue '

La mondialisation s’est développée jusqu’à présent au travers d’institutions multilatérales dont l’Organisation mondiale du commerce représentait le couronnement. Mais l’augmentation du nombre de partenaires et la diffusion de la puissance dont elle s’est accompagnée ont insensiblement changé la règle du jeu. Zaki Laïdi montre comment elles recréent la tentation du recours à des démarches unilatérales. Multipolarité et multilatéralisme peuvent-ils faire bon ménage '

Dans cet ébranlement général, les deux principaux protagonistes du processus, les États-Unis et la Chine, méritent une attention spéciale. La présidence Trump est-elle autant une anomalie que l’excentricité du personnage tendrait à le faire croire ' Olivier Fournout plaide le contraire, en mettant en lumière son adéquation à un modèle culturel solidement installé. La Chine, de son côté, continue de démentir nos grilles d’analyse habituelles. On croyait que son développement économique l’amènerait peu à peu sur un chemin démocratique. C’est à l’opposé vers une dictature d’un genre inédit qu’elle se dirige, dont Dominique de Rambures dégage les traits essentiels.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.