Présentation

Voici deux ou trois décennies maintenant que la notion d’identité a fait son entrée dans le champ politique. Elle n’a cessé depuis lors d’y gagner en importance. Elle est même devenue l’objet d’une politique à part entière dont les développements surprenants défraient régulièrement la chronique. Laurent Dubreuil en retrace la genèse dans le laboratoire démocratique américain et en dénonce les errements. Nathalie Heinich, qui vient de publier un livre sur le sujet, Ce que n’est pas l’identité, y ajoute son propre point de vue critique.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.