Dossier : La terreur au XXe siècle


Plus le xxe siècle s’éloigne, plus les atrocités dont il a été le théâtre gagnent en relief et sollicitent l’effort de réflexion. Voici quelques échantillons de ce travail de recherche en plein essor.

Dans quelles conditions le meurtre de masse devient-il possible? Jacques Semelin a engagé de longue date une enquête en profondeur sur les génocides et les massacres. Elle a donné lieu à des travaux importants et elle aboutit aujourd’hui au projet d’une encyclopédie en ligne des violences de masse. Nous revenons avec lui sur son parcours et sur le défi intellectuel que constitue cet objet énigmatique.

Stalinisme et nazisme représentent les pointes extrêmes de cet usage de la violence à grande échelle, quoi qu’on pense par ailleurs de la légitimité de leur comparaison. Nicolas Werth réouvre le dossier soviétique sous deux angles, une vue d’ensemble sur la spécificité stalinienne et l’examen d’un cas particulier, le Holodomor, la famine organisée de 1932-1933 en Ukraine.

Claude Lanzmann a produit, avec Shoah, un témoignage inégalable sur ce que fut l’extermination nazie. Éric Marty tire l’un des fils de cette œuvre aux enseignements inépuisables.

Les idées aussi peuvent comporter un potentiel meurtrier, celle de race étant au premier rang en la matière. Il y a longtemps que notre ami Maurice Olender traque les sources et les ramifications de ce «mythe scientifique». Nous nous entretenons avec lui de la méthode originale qu’il a élaborée pour l’appréhender.

Articles du dossier La terreur au xxe siècle



Mots-clés des articles du dossier :

Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.