Logique électorale, dégâts parlementaires

par Laurent Bach  Du même auteur

Tous les parlementaires qui cumulent les mandats vous le diront : ils n’ont jamais en vérité « voulu » cette situation. Elle leur aurait été subrepticement imposée par les circonstances, en particulier les intérêts d’un parti cherchant à maximiser ses chances électorales, ou l’insistance d’administrés anxieux de laisser partir un maire de grande qualité. Il y a bien évidemment (...)

Plan de l'article
  • En circonscription, une logique électorale souvent mal comprise...
  • Au Parlement, un conflit d’intérêts nié sous ses diverses formes
  • Une inévitable réforme, mais laquelle '

Mots-clés :



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.