Sachons désigner l’ennemi principal !

par Renaud Girard  Du même auteur

À quoi est dû le sentiment, très répandu dans l’opinion publique depuis une dizaine d’années, que la politique étrangère de la France ne suit pas une ligne claire, cohérente, compréhensible par tous ' Je pense que la confusion stratégique affectant notre diplomatie vient du fait qu’elle ne recourt pas à un concept de géopolitique qui me semble essentiel. Je l’appelle le (...)

Plan de l'article
  • Bachar el-Assad ne s’en prend pas à la France !
  • Du péril qu’il y a à ne pas reconnaître son ennemi principal
  • Les États-Unis et les Saoudiens, l’Europe et les Russes
  • Le chaos libyen et le flou stratégique occidental
  • Les trois conditions préalables à toute intervention extérieure


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.