Présentation

Quel que soit le résultat de la prochaine élection présidentielle, le gouvernement désigné devra composer avec une conjoncture économique globale et locale dont on peut, d’ores et déjà, entrevoir les contours. Jean Pisani-Ferry en précise les lignes principales.

La crise politique rampante que nous connaissons est pour une part essentielle une crise de « communication » entre la base et le sommet, entre le pouvoir et les citoyens. Le recours multiplié aux « communicants » dans la période récente n’a pas eu les effets escomptés, s’il ne s’est montré carrément contre-productif. Faut-il y voir une fatalité liée à la nouvelle ère médiatique, ou bien n’est-ce pas plutôt qu’une autre approche s’impose ' Revenant sur un entretien avec Jacques Pilhan qui avait fait date, voici vingt ans, Jérôme Batout dessine ce que pourrait et devrait être une explication du pouvoir sur ses actes répondant aux attentes inédites des citoyens.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.