Un passé peu encombrant

La mémoire d’Octobre 1917 entre l’Union soviétique et la France

par Sophie Cœuré  Du même auteur

La Russie contemporaine préfère la mémoire de la Grande Guerre patriotique (1941-1945), voire de Staline, reconstructeur de la puissance nationale, à celle du moment révolutionnaire de 1917, noyé dans l’histoire longue d’une patrie unie. En 2004, Vladimir Poutine a fait disparaître le 7 novembre du calendrier des fêtes officielles. (...)

Plan de l'article
  • Mémoire et contre-mémoire
  • 1917 dans la mythologie soviétique et communiste
  • « Retours à Lénine » et critiques antistaliniennes


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.