Une violente transition

Scènes de campagne

par Michel Guénaire  Du même auteur

Celui qui a gagné a raison. C’est la loi de la démocratie. L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, le 7 mai 2017, n’effacera pourtant pas la campagne qui l’a précédée. Non pas sa campagne, mais la campagne générale avec tous ses acteurs, qui fut, pour reprendre les mots de Charles de Gaulle à sa conférence de presse le 15 mai 1962, celle du trop-plein (...)

Plan de l'article
  • La droite à l’avantage
  • Le roman des primaires
  • La fin de l’homme politique
  • D’une alternative l’autre
  • Qu’est le journalisme devenu '
  • L’effet Macron


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.