Shinzo Abe, Premier ministre d’une démocratie malade