Présentation

L’Amérique latine a eu son moment de grâce, quand, la page des dictatures militaires et des régimes autoritaires une fois tournée, l’insertion dans la mondialisation paraissait la destiner à un développement économique rapide, en plus de la consolidation démocratique. Or, la voici rattrapée par ses vieux démons sous de nouveaux visages. D’importantes échéances électorales ont achevé de mettre ce tournant en lumière. Alain Rouquié analyse dans cette perspective la signification des élections présidentielles récentes au Mexique et au Brésil. En se concentrant sur l’Amérique du Sud au sens strict, Christian Girault dresse le tableau de ces incertitudes et difficultés résurgentes.

La Bolivie d’Evo Morales défraie peu la chronique. Elle illustre pourtant au mieux, montre Philippe Boulanger, la façon dont un sursaut populaire salué pour sa promesse démocratique peut se dévoyer en populisme destructeur. Quant au Venezuela de Nicolas Maduro, nul n’ignore plus son évolution catastrophique. La question, se demande Élisabeth Burgos, est de savoir jusqu’à quel point il est une exception.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.