Présentation

L’impact de la crise financière de 2008 sur la vie de nos sociétés n’est plus à souligner. Ses effets en profondeur continuent de se faire sentir. Ils sont, pour une part notable, à l’origine de la « déconsolidation » de la démocratie dont traite le livre de Yascha Mounk discuté par ailleurs dans ce numéro. D’où l’importance de l’analyse rétrospective de la manière dont elle a été gérée. Adam Tooze dresse, à cet égard, un bilan sévère de la réponse apportée par la Banque centrale européenne. Jean-Claude Trichet, qui présidait alors celle-ci, livre en parallèle sa propre analyse de la politique qui a été suivie.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.