Présentation

Depuis la crise financière de 2008 et les crises de toute nature qui ont suivi, l’Union européenne improvise. Elle est prise en défaut dans la « politique de la règle » dont elle avait fait sa marque distinctive par rapport à la « politique de l’événement » réclamée par les circonstances : tel est le diagnostic sans complaisance formulé par Luuk van Middelaar en connaisseur averti de la construction européenne et des arcanes bruxellois. À l’heure d’élections européennes qui s’annoncent cruciales, il n’y avait pas plus opportun que de mettre en discussion une thèse qui en situe les enjeux à leur véritable hauteur. Nous remercions Florence Autret, Thomas Serrier, Paul Taylor et Antoine Vauchez d’avoir bien voulu nous livrer leurs points de vue et Luuk van Middelaar de s’être prêté à cet échange.

Nous joignons à cette discussion deux études qui vont au fond des problèmes actuels de la construction européenne.

L’histoire a pourvu l’Europe d’une forte identité culturelle, mais cette identité a été forgée par des nations distinctes. Les difficultés de son unification politique n’ont pas d’autre source, fait valoir Krzysztof Pomian.

Comment comprendre les « populismes » qui se manifestent dans l’Est ex-communiste du continent ' Ils procèdent, pour une part importante, d’un facteur trop négligé, montrent Ivan Krastev et Stephen Holmes : la démographie et les perspectives de déclin qui en découlent.

Et puisque le vent est décidément au « populisme », est-il possible d’en proposer une version de gauche adaptée à la tradition politique française ' Bernard Poulet analyse dans cette optique la démarche de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.