L’Europe mourra de ses vertus

par Pascal Bruckner  Du même auteur

On l’oublie souvent, l’Europe contemporaine est née, non pas comme les États-Unis, dans l’euphorie d’un recommencement, mais d’un haut-le-cœur devant sa propre abjection. La révélation des crimes nazis a rejailli sur l’ensemble du Vieux Monde, tel un cancer qui proliférait en lui depuis longtemps. C’est ainsi que les vainqueurs européens du Troisième Reich ont été contaminés (...)

Plan de l'article
  • Seul un étranger nous sauvera '
  • La figure du martyr
  • Changer le climat tout de suite
  • La conscience et la puissance


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.