Présentation

Comment ne pas commencer un bilan des quarante années qui viennent de s’écouler par le phénomène qui englobe tous les autres : le changement de monde que représente la mondialisation ' En 1980, nous en étions à la confrontation des blocs et à l’inquiétude que faisait naître l’expansionnisme soviétique. Le péril s’est brutalement dégonflé avec l’écroulement du régime né de la révolution de 1917. Hélène Carrère d’Encausse en rappelle les circonstances. La mondialisation engagée depuis une bonne décennie y a trouvé sa consécration. Elle a paru se traduire, dans un premier temps, par l’hyper-puissance américaine. Mais en réalité, montre Gabriel Robin, la vérité de la mondialisation est qu’aucune puissance ne peut durablement y faire prévaloir son hégémonie.

Plus près de nous, ces quatre décennies ont été celles d’une accélération spectaculaire de l’intégration européenne. Elle rencontre aujourd’hui de grandes incertitudes qu’éclaire Krzysztof Pomian. La grande promesse de l’élargissement à l’Est fait place à des désenchantements dont Ivan Krastev dégage les raisons.

De même, enfin, le rêve d’une communauté internationale capable d’imposer sa règle humanitaire se heurte-t-il à la résistance des souverainetés. Zaki Laïdi retrace ce parcours de l’espoir à la désillusion.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.