DOSSIER : Les romanciers et la matière historique

Le roman futur : détourner tout le passé vers l’avenir

par Philippe Forest  Du même auteur

On demande souvent aux écrivains quel fut, pour eux, le « premier livre », comme si de celui-ci la suite était sortie et que tout remontait ainsi jusqu’à l’enfance et à ces légendaires « journées de lecture » dont parle Proust. Bien sûr, il n’y a pas de « premier livre ». Le souvenir s’en perd dans un lointain inaccessible à la (...)
Plan de l'article
  • I
  • II
  • III
  • IV
  • V
  • VI
  • VII
  • VIII
  • IX
  • X
  • XI
  • XII

Mots-clés :

Autres articles du dossier Les romanciers et la matière historique



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.