Bilan : droite déconsidérée, gauche inactivée

par Paul Thibaud  Du même auteur

Quel sens donner à la séquence électorale de ce printemps, prolongée par la période de mise en place du nouveau pouvoir ? Nous ne le saurons sans doute pas avant que François Hollande et sa majorité aient pris la mesure de leurs tâches et (plus ou moins) défini leur stratégie. En attendant, ils s’enveloppent dans une ambiguïté qui leur est confortable sur l’euro, sur la politique (...)


Plan de l'article

  • Sarkozy, l’autodestruction
  • La gauche sans les œuvres

Mots-clés :



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.