La démocratie israélienne et la guerre

par Ran Halévi  Du même auteur

Israël n’a jamais connu d’autre régime que la démocratie et d’autre état que la guerre. Dès avant la création de l’État en 1948, la société israélienne était déjà une démocratie armée et une démocratie en guerre. C’est là le trait par excellence du sionisme politique que l’éclosion très précoce d’une identité nationale, de procédures démocratiques et d’une (...)

Plan de l'article

  • Une démocratie dans l’attente d’un État
  • Spécificités nationales
  • L’impensé de la guerre
    • Le legs du primat spirituel
    • À l’épreuve des pogroms : du « judaïsme cuirassé » au pionnier en armes
  • Au-dessus du volcan de la guerre
  • Une démocratie armée
    • L’armée, une école de la démocratie
  • La « démilitarisation » des passions démocratiques
    • L’embourgeoisement de l’homme démocratique
    • Guerre asymétrique et « mollesse démocratique »
  • Mots-clés :



    Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.