Présentation

Nos préoccupations ne sont-elles qu’à nous, Français ? Comment s’y prennent nos voisins ? Quels sont leurs problèmes ? En voici quatre échantillons.

Quatre pays, quatre traditions et quatre séries d’interrogations différentes, témoignant de rapports au passé très spécifiques. Rainer Bendick et Étienne François montrent comment le système fédéral et le souci de développer les compétences des élèves plutôt que leurs connaissances façonnent en Allemagne un type d’enseignement fort éloigné du modèle français. Antonio Brusa met en relief le poids des partages idéologiques et politiques dans le cas italien. Richard J. Evans fait ressortir les tensions entre une vision insulaire et une vision tournée vers le grand large qui travaillent l’enseignement anglais. Willem Frijhoff met en lumière, aux Pays-Bas, le repli sur un « canon » national moderne dans sa forme et conventionnel dans son fond.

Il est au moins une première leçon à tirer de ce paysage varié, c’est que l’unification de ces histoires au sein d’une histoire européenne consensuelle n’est pas pour demain.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.