Les vivants et les morts

Claude Lanzmann, de Shoah à Pourquoi Israël

par Ran Halévi  Du même auteur

Dans ses livres, ses films, son travail de journaliste et tout au long de sa vie, Claude Lanzmann n’a jamais rien fait comme les autres. Quand, adolescent, il rejoint les Jeunesses communistes, ce n’est pas dans l’intention d’épouser le sens de l’histoire ou de participer à la lutte des classes, c’est pour rallier la Résistance. Et quand il s’en éloigne un an plus tard, ce n’est (...)

Plan de l'article
  • « L’unité du moi c’est moi »
    • L’unique maître de ses sujétions
    • De la manière de dire et d’écrire
    • Le sacre de la vie et la religion du réel
  • De la manière de mourir
    • « Ici il n’y a pas de pourquoi »
    • Les mots et les lieux
  • Les tribulations de l’identité
    • Un jeune juif déjudaïsé
    • Israël 1952 : la nostalgie indéfectible de l’Europe
    • « J’ai le droit de ne pas toujours me comprendre »
  • La raison d’Israël
    • La quête d’une impossible normalité
    • Les empreintes indélébiles d’un monde évanoui


Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.