Présentation

À peine la crise ouverte par le mouvement des Gilets jaunes était-elle à peu près refermée que le projet de réforme des retraites a rallumé une protestation sociale de grande ampleur, signe, s’il en fallait un de plus, de la conflictualité latente qui travaille la société française.

En la circonstance, la manière dont s’est manifestée l’opposition au projet gouvernemental a surtout eu pour effet de mettre en lumière les failles de notre système de négociation sociale. Analysant le déroulement de la crise, Dominique Andolfatto et Dominique Labbé vont jusqu’à parler d’un « contre-modèle social ».

Derrière l’antagonisme des points de vue qui se sont exprimés à cette occasion, il y a l’opposition de deux visions de l’économie du pays, l’une qui met l’accent sur les richesses disponibles et l’autre sur la nécessité de les produire. Philippe Genestier dégage les racines de cette querelle et souligne la nécessité d’en sortir.

Le divorce entre les « élites » et le « peuple », dans ce contexte, n’est plus à dépeindre. Les élites ne l’ignorent pas, mais la connaissance, ici, ne suffit pas pour y répondre. Sébastien Hua s’interroge sur les moyens de rétablir les conditions de la confiance et de l’échange.



Ce site web utilise des cookies. Poursuivre votre navigation indique que vous êtes d’accord avec notre utilisation des cookies. Pour plus d’information rendez vous sur notre politique de confidentialité.